BIODIMESTICA

Patrimoine fruitier du Nord-Pas de Calais et de Wallonie

Le projet biodimestica

Des objectifs partagés ambitieux

Avec pour ambition de devenir un véritable pôle transfrontalier de ressources génétiques pour les légumes et les fruits, plusieurs actions ont été définies autour de 6 objectifs :

  1. Mutualiser les compétences en matière de gestion, d'évaluation et de valorisation des collections fruitières et légumières en s'appuyant sur des démarches "qualité".
  2. Caractériser et valoriser les variétés anciennes potagères attachées a territoire transfrontalier.
  3. Utiliser le patrimoine fruitier comme source d'innovation : faire émerger les variétés fruitières de demain peu sensibles aux maladies et ravageurs en développant des programmes de création varéiétale, évaluer de nouvelles variétés chez des producteurs, valoriser les variétés transfrontalières auprès des transformateurs (jus, compote, cidre).
  4. Réhabiliter l'arbre fruitier dans le territoire transfrontalier grâce à un plan commun de sauvegarde des vergers hautes-tiges de plein vent et une mise en valeur des formes fruitières palissées traditionnelles.
  5. Créer des outils interactifs de diffusion pour échanger, partager, exploiter en commun les informations collectées et les rendre accessibles aux habitants des deux régions transfrontalières.
  6. Sensibiliser et informer les habitants des deux régions sur le patrimoine fruitier et légumier.

Les avancées et réalisations au 31 octobre 2013

Depuis le début du projet, grâce à un enrichissement mutuel permis par la coopération, les partenaires ont engagé un travail de fond pour améliorer la méthodologie de gestion de leurs collections (traçabilité des variétés introduites dans les collections, démarche qualité concernant l’évaluation, la caractérisation et l’authentification des variétés en collection,  développement externalisé d’un parc à un bois pour diffuser les variétés anciennes).

A propos du patrimoine légumier, cinq campagnes d’essais variétaux d’anciennes variétés de mâches, laitues, poireaux et tomates menées de 2009 à 2013 ont déjà permis d’obtenir des données originales sur les variétés transfrontalières.

Le patrimoine fruitier des deux régions constitue un véritable atout pour l’arboriculture d’aujourd’hui et de demain : le CRRG et le CRA-W ont lancé de nouveaux programmes d’amélioration variétales en pommes (à cidre et à couteau) et en poires à partir des variétés anciennes transfrontalières. En parallèle, des obtentions transfrontalières identifiées comme prometteuses de pommes à couteau et à cidre, issus de programmes antérieurs, sont dorénavant évalués chez différents producteurs régionaux.

L’arbre fruitier, en haute-tige ou en forme palissée, constitue également un patrimoine paysager original dans les deux régions transfrontalières, parfois mis à mal par la perte des savoir-faire associés, par une valorisation économique insuffisante (c’est le cas des prés-vergers) et même par des problèmes sanitaires. Les vergers de poiriers hautes-tiges subissent en effet des attaques grandissantes d’un ravageur, le Bupestre du poirier ce qui a justifié la mise en place par le CRA-W et le CRRG d’une expérimentation agronomique, qui apporte des conclusions intéressantes. Les partenaires accompagnent également le développement d’une filière de jus de pomme issu de vergers hautes-tiges de l’Avesnois (15 producteurs impliqués). Ils ont aussi accompagné plusieurs collectivités dans la mise en place de fruitiers palissés et ont réalisé des formations sur la conduite d’arbres en forme palissée. Notons la réalisation, du second semestre 2010 au premier semestre 2012, d’un inventaire du patrimoine fruitier remarquable sur une zone transfrontalière correspondant, au Parc naturel régional de l’Avesnois côté français, et la zone sud Entre Sambre et Meuse dont le Parc naturel Viroin Hermeton côté belge.

Le CRA-W, le CRRG et le CTH ont poursuivi de manière coordonnée l’évaluation, la caractérisation variétale, la réalisation des prises de photos de manière standardisée de leurs collections de fruits et légumes. Les partenaires ont développé en interne deux bases de données communes de gestion des collections de légumes et de fruits, finalisées en 2012.

Les partenaires ont également décidé la réalisation d’un site internet grand public sur les variétés anciennes de fruits et de légumes. Celui où vous êtes en ce moment !

Enfin, ils ont participé ou organisé de nombreux évènements (« Portes ouvertes » dans les vergers conservatoires, marchés et fêtes…) afin de sensibiliser le grand public à la conservation des patrimoines fruitier et légumier. A titre d’illustration, les partenaires ont participé à pas moins de 25 évènements réunissant 28 000 personnes rien qu’au second semestre 2010, 26 manifestations réunissant 12 500 personnes au second semestre 2011, et 16 évènements attirant environ 21 000 personnes au second semestre 2012 !

Soulignons l’organisation transfrontalière en alternance des salons pomologiques POMEXPO, organisé par le CRRG à Villeneuve d’Ascq (2009, 2011 et 2013), la journée de « Sauvegarde des anciennes variétés : la biodiversité du futur » organisée par le CRA-W à Gembloux en 2010, et la « Journée transfrontalière de découverte des anciennes variétés fruitières et légumières cultivées en BIO » organisée par le CTH en septembre 2012.

Centre régional de ressources génétiques Nord-Pas de Calais
Chemin de la ferme Lenglet

59 650 Villeneuve d'Ascq
Tél : 03 20 67 03 51
www.enrx.fr

  

Centre Wallon de Recherches agronomiques
B- 5030 Gembloux - Belgique
Tél : +32 81 62 03 33
www.cra.wallonie.be

  

 

 

Centre Technique Horticole
B- 5030 Gembloux
Tél : +32 81 62 52 30
www.cthgx.be